Plusieurs lecteurs sont à disposition, si l'un ne fonctionne pas ou est long à charger utilisez en un autre

Les nouveaux mercenaires russes

Les nouveaux mercenaires russes

Les nouveaux mercenaires russes : Rencontres exclusives avec ces hackers russes qui font peur à l’Occident. Une investigation fouillée et concrète, qui dévoile la réalité derrière les fantasmes. Depuis l’élection de Donald Trump “qu’on les accuse d’avoir favorisée” les hackers russes n’ont cessé de faire la une des médias occidentaux.

Parce qu’ils n’ont pas de visage, que leurs modes d’action restent opaques et incompréhensibles pour le commun des mortels, et que les fake news venues de Russie servent sans ambiguïté les intérêts des droites extrêmes américaines et européennes, ils incarnent dans l’imaginaire collectif une effrayante armée de l’ombre au service d’une Russie agressive.

En parvenant à rencontrer, en France et en Russie, mais aussi en Ukraine, nombre de ces hackers free-lance, qui dévoilent sur écran un pan du monde caché dans lequel ils évoluent, cette enquête palpitante et ludique fait apparaître aussi concrètement que possible la réalité méconnue qui nourrit les fantasmes.

À quoi un hacker passe-t-il ses journées (et ses nuits) ? Combien cela rapporte-t-il ? Pourquoi la Russie possède-t-elle un riche vivier d’informaticiens virtuoses ? Quels liens entretiennent-ils avec le pouvoir et les services secrets ?…

En parallèle, Michael Hayden, ex-directeur de la CIA et de la NSA, Julian Assange, Yevhen Yakovenko, un responsable du SBU (le service de sécurité ukrainien) ou Igor Chtchegolev, conseiller du président Poutine croisé sur un salon moscovite du hacking, livrent leurs versions des cyberévénements récents. Les responsables d’une centrale nucléaire ukrainienne et de la chaîneTV5 Monde, eux, retracent les pannes spectaculaires provoquées en quelques minutes par des attaques informatiques.

regarder voir et revoir Les nouveaux mercenaires russes en replay streaming rediffusion intégrale,
[105,1]

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 1 =